L’affichage environnemental, où en sommes-nous ?

Porté par l’ADEME et le Ministère de la Transition Écologique depuis le Grenelle de l’Environnement en 2009, l’affichage environnemental doit apporter une évolution significative à nos habitudes de consommation.
Impliquant fabricants, distributeurs, pouvoirs publics et consommateurs, l’objectif est simple :
fournir une méthodologie d’évaluation environnementale aux fabricants, qui permettra aux consommateurs de comparer les produits sur une base commune, et ainsi d’intégrer une dimension environnementale à leurs critères d’achat.
Ça vous rappelle quelque chose ? 😉

Cinq secteurs pilotes ont été sélectionnés pour réaliser un lancement test :
l’ameublement, le textile, l’hôtellerie, les produits électroniques et les produits alimentaires.

En 2009 ? Qu’est ce qui prend autant de temps ?

Un parti pris a été choisi autour du modèle d’évaluation : fournir une méthodologie la plus détaillée possible, qui analyse l’impact en profondeur dès le lancement de cet indicateur.
Mais le mieux est parfois l’ennemi du bien.
Les consultations menées avec les différentes parties prenantes ont été longues.
Les recherches associées au développement de la méthodologie à proprement parler également, et aujourd’hui, les outils fournis représentent un véritable casse-tête pour les fabricants.
Il est important de rappeler que cet indicateur repose aujourd’hui sur le volontariat des fabricants. Aussi, si la méthodologie de calcul est trop complexe et chronophage il sera difficile pour eux de se positionner favorablement sur ce sujet.

La compréhension du sujet par les consommateurs est également un challenge, car comparer les produits c’est une bonne chose, mais encore faut-il savoir sur quelle base.

Il semblerait donc que la méthodologie qui a été développée soit trop complexe, et que l’effet soit donc contre-productif.
Les fabricants comme les consommateurs sont toujours en recherche d’un indicateur qui puisse mettre en avant les bonnes pratiques, simple à comprendre et appréhender, sans être simpliste dans la réflexion environnementale.

Articles récents

  • L’affichage environnemental, où en sommes-nous ?

    Porté par l’ADEME et le Ministère de la Transition Écologique […]

  • L’information consommateur : l’exemple Yuka

    Sortie en 2017, Yuka a été la première application à […]

  • L’impact environnemental, kézako ?

    “Le concept d’impact environnemental désigne l’ensemble des modifications qualitatives, quantitatives […]